Partager

Actualités

GEOFLUID 2014 : UNE BELLE ÉDITION !
01/11/2014

GEOFLUID 2014 : UNE BELLE ÉDITION !










Du 1er au 4 octobre derniers, la 20e édition du plus grand salon
européen dédié au forage et aux fondations, Geofluid s’est tenue au Parc des Expositions de Piacenza Expo en Italie. Panorama de ce salon, le plus spécialisé sur les fluides souterrains de forage, la prospection, l’extraction et le transport, les sols et les investigations géotechniques, les fondations spéciales…

La 20e édition de Geofluid s’est donc déroulée du 1er au 4 octobre derniers réunissant 332 exposants
et 10773 visiteurs en provenance de 78 pays différents. La dernière édition avait enregistré 362 entreprises exposantes et 10411 visiteurs.
Comme par le passé, Geofluid regroupait 4 grands secteurs, à savoir :
- GeoFluid (dédié aux technologies et équipements pour la prospection, l’extraction et le transport fluides souterrains),
- GeoTech (levés géotechniques, fondations profondes et forage directionnel/Engins NO-DIG et équipement),
- GeoControl (instrumentation et équipement pour l’analyse environnementale, le suivi et la terre remise en état),
- GeoTunnel (les tunneliers, de l’équipement et instrumentation).
Et pour la première fois, l’édition 2014 a consacré un nouveau « Focus géothermique », avec un accent particulier sur les puits géothermiques utilisés pour le chauffage (et de refroidissement) de buidings, résidentiels et industriels.

 

  • "L'EN 16228, il faut s'y préparer !"

Pascal Sauvage, président de l’Union Française des Constructeurs de Machines de forage (UFCMF)

On pouvait lire dans les colonnes du premier numéro de Solscope, le
mag’ (Juin 2014) que les machines de forage allaient évoluer massivement en matière de sécurité à l’horizon de novembre 2014 (Mise en application de l’EN 16228). C’est donc avec impatience que
nous pouvions attendre, lors du salon GEOFLUID 2014 qui s’est déroulé début octobre en Italie, de découvrir avec quelle créativité les constructeurs (principalement italiens) allaient répondre à l’EN
16228, et voir une foule d'innovation technique afin de répondre à la protection des parties mobiles concourant au forage.

Il n’en fut rien, mises à part 4 ou 5 initiatives isolées, on ne pouvait que constater, que de façon générale les constructeurs avaient évolué au niveau des dispositifs d’arrêt sensible (principalement la mise en place de « cablette » de sécurité, parfois à droite et à gauche de l’axe de forage, souvent d’un seul coté). On peut donc se réjouir de voir que les constructeurs respectent enfin l’EN 791, qui n’a encore présomption de conformité sur la Directive Machine que pour 1 mois, alors qu’ils auraient dû le faire depuis 20 ans. Il est donc à craindre qu’à partir de ce mois-ci, nombreuses foreuses auto-certifiées CE seront commercialisées en Europe alors qu’elles ne répondent pas à la Directive Machine. Seul rempart à cette concurrence déloyale, la vigilance des clients lors de leurs acquisitions.
En effet, il est de la responsabilité de chaque chef d’entreprise de s’assurer que les machines qu’il met à la disposition de ses salariés respectent la Directive Machine (Droit du travail).
Lors de l’acquisition d’un matériel qui serait avéré non-conforme, l’acheteur dispose d’un an pour réclamer au constructeur de lever les non-conformités (Article L.4311-5 du code du travail).
Passé ce délai, l’exploitant est seul responsable.

 


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré rouge
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2021 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web