Partager

Actualités

RENFORCEMENT DE SOL EN MILIEU PORTUAIRE À ROUEN POUR LES ÉQUIPES NGE FONDATIONS - <p>Copyright : NGE</p>
12/07/2021

RENFORCEMENT DE SOL EN MILIEU PORTUAIRE À ROUEN POUR LES ÉQUIPES NGE FONDATIONS


Développée depuis plus de 30 ans chez NGE Fondations, l’amélioration de sol est l’un des métiers piliers de l’entreprise. Permettant d’optimiser l’utilisation de matériaux élaborés, elle présente un double intérêt, économique et environnemental. Ses techniques se sont naturellement déployées en milieu fluvial et maritime, devenu l’un de ses domaines d’expertise. ...

Développée depuis plus de 30 ans chez NGE Fondations, l’amélioration de sol est l’un des métiers piliers de l’entreprise. Permettant d’optimiser l’utilisation de matériaux élaborés, elle présente un double intérêt, économique et environnemental. Ses techniques se sont naturellement déployées en milieu fluvial et maritime, devenu l’un de ses domaines d’expertise. NGE Fondations a renforcé le sol de 3 ouvrages importants d’Haropa-Port de Rouen à l’aide d’inclusions rigides et de surcharges temporaires associées à des drains verticaux. Depuis 2017, le port de Rouen mène une nouvelle politique de gestion de son parc d’ouvrages portuaires et de leurs équipements pour faire face à leur vieillissement – 60 % de ceux-ci ayant plus de 60 ans. 178 ouvrages sont ciblés. Le quai d’armement du port et le quai de la Papeterie font partie des 26 ouvrages considérés comme structurants.
À l’été 2019 le service études et travaux d’infrastructures du port a ainsi coordonné la réhabilitation du quai de la Papeterie à Grand-Couronne (Seine-Maritime), puis mi-juillet 2020, celle du quai d’armement et du poste vedettes, ouvrages portuaires destinés à l’accueil des dragues et vedettes du port, à Croisset (Canteleu, Seine-Maritime).
En effet, construits entre 1950 et 56, les supports du terre-plein du quai de la Papeterie nécessitaient d’être renforcés sur une longueur d’environ 270 m et une largeur allant jusqu’à 65 m. Les travaux visaient à permettre une charge d’exploitation de 11 t au mètre carré. Le suivi des pathologies des ouvrages du port, associé à des reconnaissances géotechniques (sondages, essais en laboratoire…),
a également révélé un problème de stabilité du quai d’armement.
Un quai de 260 m de longueur, dont la date de construction, méconnue, est ancienne. En 2020, les équipes de NGE Fondations proposent alors leur solution de renforcement de sols par inclusions rigides à l’aide d’une variante permettant l’optimisation de son dimensionnement.
Situé à l’aval du quai d’armement et d’une emprise de 800 m2, le poste vedettes et son terre-plein ont également dû être stabilisés afin d’améliorer l’accueil des vedettes portuaires, la mise en station de grues mobiles de 200 t utilisées pour la mise au sec de ces dernières et permettre des surcharges d’exploitation de 5 t au mètre carré.


Zoom sur le quai d’armement : réhabilitation d’un ouvrage stratégique


« Le quai d’armement fait partie des 26 ouvrages structurants du port. En réalisant les études et travaux de renforcement de sol, les équipes de NGE Fondations ont participé à sa réhabilitation
stratégique pour Haropa-Port de Rouen », Sylvain Gardet, chef de service études et travaux d’infrastructures, port de Rouen.
Afin de permettre la continuité des activités des ateliers et du dragage, les premières opérations se sont déroulées durant l’été 2020, entre deux arrêts techniques des dragues.
Les travaux d’amélioration de sol, menés par 6 collaborateurs NGE Fondations, ont duré 6 semaines. Le renforcement de sols a été réalisé par inclusions rigides, comportant une tranche ferme et une tranche optionnelle. Des inclusions d’essai ont été menées sur les 2 zones de travaux – le quai (zone 1), et le poste vedettes (zone 2) –, dont 2 planches d’essai de 3 inclusions sur le quai. Ils ont permis, d’une part, de définir les cotes d’ancrages, et, d’autre part, d’affermir la tranche optionnelle à l’aide de mesures inclinométriques au travers du mur du quai. Les travaux ont été réalisés dans un atelier composé d’une foreuse Liebherr 964, équipée d’une tarière à refoulement atteignant des profondeurs supérieures à 18 m en 400 mm de diamètre.
L’un des enjeux majeurs pour les équipes de NGE Fondations a consisté à réaliser les forages et bétonnages des inclusions sans endommager le mur de quai maçonné, ancien. Fragilisées, ses
fondations sont devenues inadaptées aux futures charges d’exploitation.
Un suivi topographique continu et précis des ouvrages a ainsi été nécessaire pour prévenir les effets éventuels de la tarière à refoulement sur les ouvrages.
En collaboration avec les équipes de Mire (groupe NGE), ce suivi des travaux a été réalisé à l’aide d’une instrumentation dédiée. Aussi, du fait de la proximité immédiate de la Seine, les équipes de NGE Fondations ont solutionné le recépage des inclusions sous eau. Une méthodologie spécifique a été mise en place pour assurer les cotes d’arases.


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré rouge
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

6000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 500

 

 

PARTICIPANTS

3000

 

 

 

© 2016-2022 Solscope