Partager

France

À BORDEAUX, GÉOTEC RÉALISE LES ÉTUDES GÉOTECHNIQUES DU FUTUR BASSIN ENTERRÉ DE NANSOUTY
01/11/2017

À BORDEAUX, GÉOTEC RÉALISE LES ÉTUDES GÉOTECHNIQUES DU FUTUR BASSIN ENTERRÉ DE NANSOUTY


Hydrofraise à gabarit réduit
Cuttings deforage del’hydrofraise :calcaire dusubstratum.

Afin de maîtriser les écoulements de surface en période d’orage, Bordeaux Métropole réalise un ouvrage enterré circulaire de 15 mètres de diamètre et 20 mètres de profondeur en plein coeur du quartier Nansouty, à Bordeaux. GÉOTEC a en charge l’ensemble des études géotechniques de cet ouvrage.

Dans le cadre de cet aménagement, Bordeaux Métropole a, en effet, confié l’ensemble des études
géotechniques de cet ouvrage (G1, G2 et G4) à l’entreprise Géotec.

 

ÉTUDE DE CONCEPTION G2 PHASES AVP ET PRO

 

La géologie du site est constituée d’argiles à débris calcaires de compacité moyenne (0,7 <pl* < 2,0 MPa, 6 3,0 MPa, Em > 50 MPa).
La géométrie de l’ouvrage et le contexte urbain contraint ont donc conduit Géotec à proposer la réalisation d’un soutènement par parois moulées.
La connaissance des débits d’exhaure a nécessité la réalisation d’essais de pompage couplés à
des essais au micromoulinet pour définir les niveaux préférentiels de venue d’eau dans un contexte de
calcaires oligocènes altérés à argilisés (perméabilité horizontale de 5.10-5 m/s pour les zones les plus productives).
Géotec a ainsi mené une modélisation avec Modflow afin de préciser l’impact éloigné des pompages envisagés dans le cadre d’une solution par radier drainant, toutefois non adoptée par la maîtrise d’ouvrage.
La justification des parois moulées a été menée à l’aide du logiciel KRea en application de la norme écran, tout en intégrant l’ensemble des vérifications requises (fiche mécanique, fiche hydraulique, soulèvement du fond de fouille, dimensionnement structurel de la paroi), ce qui a conduit à des parois de 0,62 mètre d’épaisseur assises à - 17 mètres NGF (29,6 mètres de profondeur).
L’ouvrage étant dimensionné aux souspressions hydrauliques, la paroi participe à la stabilisation de l’ouvrage.
La modélisation (figure ci-contre) permet d’appréhender la forme des déplacements liés aux efforts de
traction sur la paroi moulée (sans prise en compte de l’excavation centrale).
Cette modélisation a permis de valider le fonctionnement en traction de la paroi avec le cône de terrain
associé. Lors des études de conception, avec l’aide de son service structure, Géotec a également intégré l’analyse des bâtiments inscrits dans la zone d’influence géotechnique (analyse des constitutions d’ouvrage, définition des ouvrages sensibles, estimation des descentes de charge).

 

ÉTUDE DE CONCEPTION G2 PHASE ACT

 

Géotec a été associé au choix de l’entreprise adjudicataire lors des phases de négociation avec
l’analyse des solutions techniques proposées par les soumissionnaires.

 

SUIVI DE CONCEPTION G4

 

L’incidence de l’ouvrage sur la ZIG a été prise en compte avec la mise en oeuvre d’un ensemble de moyens de contrôle sur les ouvrages proches :

  • mesures vibratoires lors des phases de foration de la paroi ;
  • suivi topographique des ouvrages sur la durée du chantier ;
  • piézomètres extérieurs destinés à vérifier d’impact des pompages intérieurs ;
  • suivi inclinométrique de la paroi au fur et à mesure des excavations.

L’absence de surface disponible a imposé l’emploi d’une hydrofraise de gabarit réduit.
Le suivi d’exécution a permis de constater la bonne concordance entre les études et les ouvrages réalisés.

L’analyse géotechnique du site et son intégration aux études d’exécution ont permis d’anticiper les différentes problématiques du chantier qui ont été traitées lors de la phase travaux :

  • présence de bancs calcaires très raides ;
  • pertes de fluide lors de forage, traitées par injections d’imprégnation préalables.

La 1re phase d’excavation a été réalisée courant août 2017, permettant le démarrage d’une partie
des infrastructures sans difficulté particulière. Ces contrôles mis en oeuvre ont permis de valider
l’absence d’impact de l’exécution de la paroi sur les ouvrages de la ZIG. Les excavations vont se poursuivre sur la fin de l’année pour une livraison de l’ouvrage courant 2018.

 

Arnaud LAFOURCADE
Ingénieur expert région Sud-Ouest Géotec


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré marron
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2021 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web