Partager

France

01/11/2014

AGRANDISSEMENT DE LA ZONE D'ÉVITAGE D'HAUTOT-SUR-SEINE


Depuis le début de l’année, l’agence Ouest de Soletanche Bachy oeuvre sur les berges de la Seine au niveau des communes de Hautot-sur-Seine et de Sahurs, à l’aval de la ville de Rouen. Explications…

L’agrandissement de la zone d’évitage d’Hautot permettra aux navires de type handymax (245 m de
long) de faire demi-tour sans avoir à remonter la Seine jusqu’à Rouen, endroit où la largeur du fleuve permet également l’exécution de ce type de manoeuvre. Le Grand Port Maritime de Rouen, à la fois maître d’ouvrage et maître d’oeuvre de l’opération, optimisera ainsi les flux des navires qui fréquentent leurs installations et potentiellement en attirera davantage.
Au droit du projet d’agrandissement de la zone d’évitage d'Hautot-sur-Seine, la berge de la Seine doit donc être excavée, sur un linéaire de 550 m et sur une surface d'environ 2 ha, pour être
reconstituée et végétalisée avec le chemin de halage rétabli selon le nouveau tracé.
L’exécution des travaux se déroule en deux grandes étapes : la construction de la nouvelle digue,
objet des travaux en cours de Soletanche Bachy, et le dragage des terrains à la profondeur requise
jusqu’à la nouvelle digue, objet d’un marché séparé en cours d’attribution.

 

  • Travaux et contexte

 

En entreprise générale, Soletanche Bachy assure, dans sa totalité, la construction de la nouvelle  digue : la paroi moulée, les ancrages passifs, une coupure étanche en Trenchmix, le remodelage de la
digue, la poutre de couronnement, les palplanches, les gabions, les complexes végétalisés, les VRD,
la construction d’un belvédère…
Ce projet nécessite un phasage compliqué, conditionné par un accès unique à son extrémité amont.
La forte coactivité et les marées constituent d’autres contraintes.
Enfin, le site sélectionné, composé d’anciennes parcelles agricoles, présente également l’inconvénient
de se trouver situé sur des terrains à très faibles caractéristiques mécaniques, soumis aux variations
du niveau de la Seine. Les ouvrages de fondation vont donc chercher leurs ancrages dans les
horizons crayeux en profondeur.

 

  • Avancement des travaux

 

Les travaux préparatoires (abattage d’arbres, décapage, plateformes de travail, murettesguides,…)
et les installations de chantier se sont déroulés en février et en mars 2014, pour permettre un démarrage de la paroi moulée début avril à 2 ateliers. La paroi a été achevée le 21 mai 2014 et les ancrages - ceux dont l’exécution n’est pas soumise à la marée - ont débuté dans la foulée,
à 2 ateliers en 2 postes, jusqu’au 10juillet 2014.
La poutre de couronnement est en cours de réalisation depuis le 23 juin 2014, et les terrassements
nécessaires à l’exécution des travaux d’extrémité soumis à la marée, notamment les ancrages des
palplanches sont en cours.
En juin, les palplanches ont également été mises en fiche aux extrémités de la paroi moulée.
Le démarrage des gabions a commencé fin juillet 2014, en parallèle des travaux des extrémités.
Après l’exécution de la majorité des travaux lourds d’infrastructures, le projet entre progressivement en
phase de mise en configuration définitive, avec l’exécution des ouvrages émergés qui seront visibles
à terme.


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré marron
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

 

Contact

 

 

  • Suivez nous   

Newsletter

 

 

© 2016-2021 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web