France

ÉBOULEMENT DU TALUS À SÈVRES/VILLE-D'AVRAY : BIENTÔT LA FIN DES TRAVAUX
24/06/2020

ÉBOULEMENT DU TALUS À SÈVRES/VILLE-D'AVRAY : BIENTÔT LA FIN DES TRAVAUX




Le 04 février dernier, dans la soirée, un glissement de talus sur les voies SNCF, à hauteur de la gare de Transilien Sèvres/Ville-d’Avray survenait, paralysant le trafic des lignes L (entre Saint-Cloud et Versailles-Rive droite) et U (entre La Défense et Versailles Chantiers).

Le chantier qui avait pour objectifs de stabiliser le terrain, sécuriser les riverains et rétablir la circulation des trains avait dû être interrompu au début du confinement. Le terrain resté longtemps instable avait continué à glisser, recouvrant par la suite les deux voies. Un nouvel affaissement du haut du talus était également survenu dans la nuit début mars, du fait de fortes pluies. Mais forte heureusement, l’arrêt de ce chantier n’aura pas duré très longtemps car jugé prioritaire par l’État et classé ‘chantier d’urgence pour réouverture d’infrastructures essentielles’ il a été l’un des premiers à pouvoir reprendre. Des mesures spécifiques ont été mises en place pour assurer la sécurité sanitaire des intervenants.

Les effectifs de NGE* sont ainsi passés de 25 collaborateurs à 5 ou 7 sur place au moment de la reprise, pour remonter ensuite jusqu'à 20 personnes volontaires mobilisées. Les travaux qui devraient se terminer fin juin ont principalement consisté à sécuriser et conforter le talus à l’aplomb des voies à l’aide de la technique de la paroi AD/OC sur 120 m2, qui est un procédé auto-drainant et optimisé en carbone ; à protéger les habitations en amont avec un confortement de 120 m2 avec des parois AD/OC ; à remplacer les voies et le ballast incluant l’assainissement sur un total de 100 mètres… Une trentaine de micropieux de 7,5 m de profondeur chacun ont été également mis en place pour stabiliser le glissement à l’aide d’une foreuse sur chenilles. « Nous avons prétubé grâce à des tubes vibrofoncés. Ces derniers, de 350 mm de diamètre sur plus de 5 m de profondeur, ont été mis en place afin de traverser le terrain glissé. Puis tous les mètres, un micropieu a été foré dans un tube avec injection de coulis de ciment », explique Théo Arnaud, directeur des travaux pour le groupe mandataire du chantier.

 

 * Entreprises intervenantes : NGE FONDATIONS (mandataire) TSO, Mire, OFFROY, GUINTOLI et LAGARRIGUE

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré jaune
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2020 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web