Partager

Grand Paris

BOTTE FONDATIONS ET LA LIGNE 14 : UNE AFFAIRE QUI DURE... - <p>Sur ce chantier de la station Mairie-de-Saint-Ouen, Botte Fondations réalise des travaux d’injection et de fond d’injection, des parois au coulis et des parois moulées de<br />profondeur, du jet grouting…</p>
01/11/2016

BOTTE FONDATIONS ET LA LIGNE 14 : UNE AFFAIRE QUI DURE...


Chantier au niveau de lastation Olympiades.
Ligne 14 à la station Olympiades
Les travaux de la stationMairie-de-Saint-Ouen se situentdans un milieu urbain dense.

Présente depuis de longue date sur les chantiers de métros, la société BOTTE FONDATIONS se positionne comme un acteur incontournable des futurs chantiers du Grand Paris
Express. Son expérience, son modèle d’organisation et son appartenance au groupe VINCI, spécialiste des travaux souterrains, lui permettent de répondre aux exigences les plus élevées en matière de technicité, de qualité et de sécurité.

Les nombreuses références de l’entreprise, ses investissements réguliers en matière de formation, ou encore l’achat et le développement de nouveaux matériels permettent à Botte Fondations de disposer d’un véritable savoir-faire en conception-réalisation des stations et puits des lignes de métro.
Après la construction de la station Clichy – Saint-Ouen, sur la ligne 14 du métro parisien, ses équipes sont désormais à pied d’oeuvre pour construire un puits d’accès à la station Olympiades, sur cette même ligne.

 

STATION MAIRIE-DE-SAINT-OUEN : CONGÉLATION DU SOL POUR UNE SÉCURITÉ ET UNE
QUALITÉ OPTIMALES

 

En décembre 2014, la RATP a confié le lot 3 du prolongement de la ligne 14 au groupement composé de Dodin Campenon Bernard (filiale de VINCI Construction), Chantiers Modernes Construction, Sogea TPI, Botte Fondations (toutes filiales de VINCI Construction France).
Cet important marché comprend la réalisation des travaux de génie civil de la station Mairie-de-Saint-Ouen, dès le printemps 2019.
Situé en milieu urbain dense, le projet représentait de nombreuses contraintes techniques : travaux de grande profondeur, présence de nombreuses infrastructures souterraines préexistantes… Pas de quoi effrayer les équipes de Botte Fondations qui ont l’expérience des chantiers de métros avec une quinzaine de stations et puits d’accès réalisés ces cinq dernières années à Paris, mais également à Lyon et à Rennes où l’entreprise est très présente sur le développement des nouvelles lignes.
Les travaux de la station Mairiede- Saint-Ouen concernent, pour l’essentiel, des techniques bien maîtrisées par les équipes de Botte Fondations mais peu répandues sur le marché telles que les travaux d’injection et de fond d’injection, les parois au coulis et parois moulées de grande profondeur
(de 1,20 mètre à 45 mètres), le soutènement, le jet grouting.

 

RETOUR SUR L’UTILISATION D’UNE TECHNOLOGIE DE CONGÉLATION SURPRENANTE

 

Pour assurer la liaison entre le corps de station (CSO) et la baie d’aération mécanisée (BAM) sous les
voies du RER C, un ouvrage cadre sera réalisé en sous-oeuvre à l’abri d’une coque étanche.
La partie supérieure de cette coque, située dans les calcaires de Saint-Ouen, est obtenue au moyen
d’injections de traitement horizontales au travers des parois moulées (450 mètres linéaires) du corps de station et de la baie d’aération mécanisée.
La coque est prolongée dans les sables de Beauchamps par un massif de sol congelé en forme de U.
La technique de congélation des sols consiste à faire circuler un fluide réfrigérant au travers d’un réseau de tubes, scellé dans le terrain et relié à des générateurs de froids. Le sol ainsi congelé se présente alors comme une roche étanche et cohérente qui peut être excavée en toute sécurité pour la réalisation de l’ouvrage cadre en béton armé.
Sur cet ouvrage, afin de respecterles contraintes de planning, la congélation est réalisée en technique
mixte, c’est-à-dire avec une mise en froid rapide à l’azote liquide, et un entretien par circulation de saumure dans les sondes de congélation.
Le recours à la technologie de congélation de sol permet notamment de traiter les terrains sous nappe réputés non injectables. Botte Fondations se positionne comme un acteur majeur sur cette
technique qui va trouver de nombreuses applications, notamment sur les chantiers du Grand Paris
Express, pour la réalisation de rameaux entre les tunnels principaux et les puits de secours et de
ventilation.

 

UN NOUVEAU PUITS D’ACCÈS POUR LA STATION OLYMPIADES

 

Toujours sur la ligne 14, le prolongement du métro entre la station Olympiades (dans le 13e arrondissement) et l’aéroport d’Orly, entraînera une augmentation du trafic et du flux de passagers. Pour rester dans le respect des normes relatives à l’évacuation des passagers en cas de sinistre, un accès secondaire doit être créé dans l’actuelle station Olympiades.

Dans le cadre de la réalisation de cet ouvrage, Botte Fondations a démarré en novembre 2015 des travaux d’injection de traitement au droit de la future paroi moulée, en sous-traitance d’un groupement Demathieu et Bard et TPI (VINCI Construction France).
La présence d’un niveau de carrière, comblé lors d’une précédente phase de travaux, rendait nécessaire le recours au traitement de terrain. L’utilisation de boue bentonitique pour forer la paroi moulée nécessite, en effet, une étanchéité parfaite du terrain pour éviter tout risque de perte soudaine du fluide de forage et donc de désordres en surface et sur les avoisinants. Une fois le sol consolidé, 52 mètres de linaires de paroi (soit 11 panneaux d’une profondeur maximum de 28 mètres) et 5 barrettes ont été forés dans le calcaire parisien, sans perturber le fonctionnement du métro.
Sur cette opération, et comme sur la plupart des chantiers de stations de métro et puits d’accès, les équipes de Botte Fondations ont dû s’intégrer dans un environnement urbain particulièrement dense et contraint avec une emprise chantier extrêmement réduite, notamment par la présence d’un bâtiment sur trois niveaux de sous-sol mitoyen au chantier et la station Olympiades en activité. Des contraintes anticipées dès le départ par la direction technique de Botte fondations, et qui ont été parfaitement maîtrisées par les équipes de chantier malgré l’emploi d’importants moyens matériels, dont un atelier de forage cutter BC-32 de 150 tonnes et un atelier de forage benne.

 

Aude Moutarlier
en collaboration avec
Botte Fondations


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré bleu
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2021 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web