Partager

Grand Paris

GRAND PARIS EXPRESS : OÙ EN EST-ON ?
01/04/2019

GRAND PARIS EXPRESS : OÙ EN EST-ON ?


Grand Paris Express : lignes 14 sud, 15 sud, 16 (lots 1 & 2)et 17 N (lot 1) en travaux (situation à février 2019).
Grand Paris Express : ligne 18 (lo t1) en appel >d’offres (situation à février 2019).
Grand Paris Express : ligne 18 (lot 2a viaduc) enprocédure dialogue compétitif (situation à février 2019).
Grand Paris Express : lignes 15 ouest et 15 est >en conception/réalisation (situation à février 2019)
Grand Paris Express : lignes 16 (lot 3), 17N (lots 2 & 3), 18 (lots 2b, 3) en conception MOP (situation à février 2019).

Déjà 2 500 m de tunnel creusés pour la ligne 15 sud avec les tunneliers Steffie-Orbival, Malala et Ellen qui a démarré récemment. Le projet monte en puissance et a franchi des étapes importantes, comme en témoigne la multiplication des chantiers et des appels d’offres. Les lignes 15 est, 15 ouest et la partie ouest de la ligne 18 sont en phase d’études, la portion de tunnel Massy-Palaiseau-Orly de la ligne 18 est en phase d’appel d’offres avec pour objectif un démarrage des travaux de génie civil début 2020.

La société du Grand Paris a engagé près de 8 Mrds € de travaux de génie civil, près de 100 chantiers de gares et d’ouvrages de service pour les lignes 14 sud, 15 sud, 16, 17 nord, ainsi que le premier site de maintenance à Champigny. D’ici la fin de l’année 2019, plus d’une dizaine de tunneliers creuseront les tunnels du Grand Paris Express.
Les travaux de fondations spéciales sont engagés sur la quasi-totalité des ouvrages de la ligne 15 sud voire terminés comme Créteil-l’Échat, Villejuif - Louis-Aragon, Villejuif - Institut-Gustave-Roussy, Fort d’Issy-Vanves-Clamart, laissant place aux phases de terrassement et réalisation des premières structures internes.
Sur le secteur olympique la ligne 16 (Saint-Denis - Pleyel-Aulnay) l’activité parois moulées s’est déployée sur la gare de Saint-Denis-Pleyel, l’ouvrage le plus imposant et complexe dans sa réalisation sur ce secteur. Les premiers ouvrages annexes Mandela et Verdun sont en phase de terrassement.
Concernant la ligne 17 nord, section Le Bourget-Triangle de Gonesse, la société du Grand Paris a attribué le marché de génie civil au groupement Avenir composé de Demathieu Bard Construction (mandataire), Impresa Pizzarotti & C.S.P.A, ImpleniaFrance SA, Implenia Suisse SA, Implenia Spezialtiefbau GmbH, BAM Contractors, Galere, Wayss & Freytag Ingenieurbau AG.
Les marchés des ouvrages annexes communs aux lignes 14 sud et 18 sont désormais en phase d’exécution. Les travaux de fondations spéciales ont démarré à l’aéroport d’Orly (gare et OA1).
Par son ampleur, sa complexité, son calendrier et sa diversité de travaux, le projet du Grand Paris concentre les difficultés. Au coeur de chaque chantier, souvent en milieu urbain dense, les moyens de levages représentent un enjeu majeur tant ils conditionnent le bon déroulement des travaux.
Un déploiement de matériels hors normes lié souvent au poids des cages d’armature, éléments de tunnelier, voussoirs et soutènements. Grues à flèche treillis de
80 m de hauteur, grue à tour capable de lever jusqu’à 40 t et grue automotrice de type « Maxilift » pour levage lourds jusqu’à 600 t, et ponts roulants sont de rigueur.
Cette extraordinaire aventure sollicite toute la profession, l’expertise, le savoir-faire, car il est important de rappeler la complexité de ce projet situé dans un environnement urbain très dense où la géologie est très contrastée et complexe, en présence d’eau, de carrières, de sous-sols encombrés par des réseaux de concessionnaires.
S’ajoute le défi de la construction des gares, également complexe dans cet environnement géologique particulier, mais également dans un espace urbain très contraint par la présence de bâtis.
Afin de préserver les nombreux avoisinants interceptés par le projet, la Société du Grand Paris a déployé un dispositif d’auscultations sans précédent, composé d’une surveillance satellitaire des mouvements du sol, initié depuis la phase de conception du projet jusqu’à la mise en service du projet, d’auscultations sur les bâtis existants, infrastructures dites préalables 12 à 18 mois avant le début des travaux, puis continuant pendant les travaux et jusqu’à la fin des travaux.
Nos partenaires (entreprises, ingénieries…) associés à ce projet devront être force d’innovations dans les méthodes constructives, matériels, matériaux qui permettront pourquoi pas de gagner du temps.

 

Thierry Huyghues-Beaufond
Responsable de l’unité infrastructures et méthodes constructives Société du Grand Paris


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré rouge
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2022 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web