SOLSCOPE OUVRIRA SES PORTES LES 23 ET 24 JUIN 2021 AU PARC EUREXPO DE LYON DANS LE STRICT RESPECT DU PROTOCOLE SANITAIRE.
Partager

Grand Paris

LA BOUCLE DE ROSNY S'ESSAIE AU BUTONNAGE HYDRAULIQUE
01/11/2017

LA BOUCLE DE ROSNY S'ESSAIE AU BUTONNAGE HYDRAULIQUE


En septembre, 44 butons hydrauliquesétaient mis oeuvre pour le soutènementdes parois moulées. Chaque butonhydraulique MP250 est capable dereprendre une charge maximale de3 400 kN.
D’un poids proche de 4 600 kilos, les butons hydrauliquesnécessitent pour leur manutention des moyens de levage plusimportants que les butons classiques .
Les butons hydrauliques permettent un gain de temps importantlors de la mise en place. Ils s’adaptent facilement aux variationsde largeur de la tranchée grâce au débattement du vérinhydraulique, de 1,10 mètre pour le modèle MP250.
Une fois le buton en position, les équipes leraccordent au groupe hydraulique autonomequi mettra le vérin hydraulique en pression.
De nombreux crochetsde préhension facilitentla manutention desbutons hydrauliques.

Pour la première fois, SEFI-INTRAFOR, du groupe Fayat, a mis en oeuvre des butons hydrauliques pour le confortement de la tranchée couverte du lot GC 02 du prolongement de la ligne 11 du métro parisien. Une expérience profitable dans un contexte de grand fractionnement des phases de travaux.

Les travaux de génie civil de prolongement de la ligne 11 du métro parisien, entre les stations Mairie-des-Lilas et Rosny-Bois-Perrier, vont bon train. En particulier sur le lot GC 02, débuté en juin 2016, qui
consiste principalement à réaliser près de 1,5 kilomètre de tunnel en tranchée couverte pour rallier le
terminus, ainsi que les ateliers et garages aménagés à l’extrémité de la ligne. Cette section forme une boucle autour du centre commercial régional de Rosny II, d’où son appellation de

« Boucle de Rosny ». « Elle a nécessité une importante coordination avec l’ensemble des acteurs concernés. L’enjeu était notamment de garantir, durant les travaux, le maintien des 7 bretelles d’accès ainsi que la préservation des 7 500 places de stationnement du centre commercial », souligne Benjamin Klaus, directeur projet de la RATP, maître d’ouvrage conjoint de l’opération.

 

UN CHANTIER SCINDÉ EN 17 PHASES DISTINCTES

 

« Le respect de l’environnement économique du chantier s’est traduit par un important travail de
méthode. Nous avons ainsi scindé la section de tunnel en 17 phases distinctes de travaux », explique
Guillaume Derousseau, directeur de projet pour Razel-Bec, coadjudicataire du lot GC02 avec Sefi-Intrafor. Pas le temps pour les équipes de cette dernière de faire de longs linéaires continus de parois moulées, ni pour les équipes de Razel-Bec d’aligner les terrassements. De fait, le génie civil du tunnel
cadre devrait être achevé fin 2019 pour une mise en service de la ligne en 2022, notamment après le test des matériels roulants.

 

La tranchée couverte à réaliser atteint une profondeur de 5 à 10 mètres pour une largeur de 8 à 10 mètres. Dans la phase de soutènement de la tranchée, l’entreprise a fait appel à la technique du
butonnage hydraulique qu’elle utilisait pour la première fois, non sans s’être assurée au préalable de son assimilation par les équipes chantier : « Nous l’avons d’abord testée sur une zone avant de valider son emploi sur la totalité des neuf zones du chantier », se rappelle Guillaume Derousseau.

 

DE NOMBREUSES ROTATIONS DE BUTONS D’UNE PHASE À L’AUTRE

 

Pour la fourniture des butons hydrauliques, le groupement d’entreprises a fait appel à la société britannique Grounforce (voir encadré), spécialiste de la fourniture de ce type de butons très répandus au Royaume-Uni, où ils sont employés depuis environ 30 ans. Pour entrer sur la Boucle de Rosny, ils ont dû faire la preuve de leur intérêt économique. « La solution des butons hydrauliques était en concurrence avec la solution dite classique. Nous avons étudié de façon technique et financière
l’intérêt de l’une et l’autre des solutions. Au point de vue financier, l’offre de Groundforce était au même niveau que la technique des butons traditionnels. Mais ce qui a fait la différence était le gain de temps que nous procurait Groundforce. En effet, la découpe du chantier en 17 phases engendrait un grand nombre de rotations des butons d’une phase à l’autre. La rapidité de mise en place comme de dépose des butons hydrauliques a fait la différence. On peut estimer à 30 minutes sur des supports préparés le temps de mise en oeuvre des butons hydrauliques par des équipes composées d’ouvriers qualifiés. Mais ni coffreurs ni soudeurs ne sont mobilisés comme c’est le cas pour les butons classiques. De plus, les butons hydrauliques comportent un avantage en termes de sécurité lors de la dépose ; le risque d’accident par flambement brutal des butons au cours du débutonnage au chalumeau est ici éliminé. En effet, la pression exercée sur les butons est “dispersée” progressivement lors du dévérinage du buton hydraulique », insiste Guillaume Derousseau.

 

JUSQU’À 70 BUTONS HYDRAULIQUES

 

Actuellement, 44 butons hydrauliques sont mis en oeuvre sur chantier qui devrait en utiliser jusqu’à
70 unités en pointe. « Les produits utilisés à ce jour sont uniquement des butons de 610 millimètres de diamètre, avec un vérin hydraulique nommé MP250 qui offre un débattement de 1,10 mètre. Les tubes et les vérins ont été légèrement surdimensionnés par rapport aux charges en jeu. Les butons avec leur unité hydraulique peuvent supporter des charges jusqu’à 3 400 kN », souligne Albert Marini, ingénieur
grands travaux pour Groundforce. Les butons hydrauliques pèsent environ 4 600 kilos pour une longueur de 8 mètres et sont manutentionnés au moyen d’une grue mobile d’une capacité de 35 tonnes. Sur le chantier, la cadence de pose atteint 6 butons par jours alors que celles des butons
métalliques classiques est 1 ou 2 par jour. Une fois le buton hydraulique installé à sa position, un groupe hydraulique indépendant est raccordé au buton pour permettre la mise sous pression de son vérin unique. Une opération simple qui prend une dizaine de minutes. Non polluante, l’huile hydraulique utilisée est diluée dans la proportion de 80 % d’eau pour 20 % d’huile.

 

POSSIBILITÉ DE SURVEILLANCE PAR TÉLÉMÉTRIE

 

« Nous devrions également livrer des modèles MP500. D’une capacité supérieure, puisqu’ils peuvent
reprendre des charges jusqu’à 11 500 kN, ces butons hydrauliques pèsent près de 6 900 kilos et leur
principe de fonctionnement est un peu différent. Le vérin hydraulique sert à l’ajustement et la précontrainte, jusqu’à 4 500 kN, tandis que les efforts axiaux sont repris à 100 % par deux tiges filetées latérales », ajoute Albert Marini. Sur le chantier de la ligne 11, le contrôle des charges est effectué par des repères qui permettent de s’assurer visuellement de la non-déformation du buton. Mais Groundforce propose également un système mains libres reposant sur la technologie qui permet un contrôle de charge 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Le procédé mesure les contraintes via l’axe de connexion du buton. Celui-ci contient deux cellules de jauges de déformation précalibrées, reliées à un système d’acquisition lui-même connecté à un émetteur. Le système prévoit trois niveaux de seuil et délivre des alertes par mail et SMS.

 

Philippe Morelli


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré jaune
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2021 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web