Partager

Grand Paris

LE LOT T2A : 1 AN DÉJÀ
11/04/2018

LE LOT T2A : 1 AN DÉJÀ


Hydrofraise sur le Vert-de-Maisons –mise en place de joints CWS à 72 mde profondeur.
Vue 3D des injections sur DSMI.
Réalisation des parois moulées pendantl’été 2017 sur la gare des Ardoines.

Les équipes arrivées sur le lot T2A viennent de souffler la première bougie du projet. Deux ouvrages sont déjà terminés pour les travaux spéciaux ! Petit tour d’horizon sur l’ensemble des ouvrages de ce lot de la ligne 15 du Grand Paris, remporté par le groupement Horizon constitué des entreprises Bouygues et Soletanche Bachy.

L’ouvrage spécial « friche Arrighi », point de départ des deux tunneliers principaux TBM2 et TBM4, est
sur le chemin critique du projet.
En effet, il permettra le départ des tunneliers, une fois les travaux de terrassement et de génie civil réalisés.
Concernant les travaux de parois moulées, ils se sont achevés en décembre 2017, et les essais de
pompage ont été concluants, ce qui a permis aux équipes de travaux spéciaux de laisser la place
aux équipes de terrassement et de génie civil.


LA GARE DES ARDOINES ET LA TRANCHÉE DU SMI


Les travaux de parois moulées de la boîte principale de la gare ont également été finalisés en
décembre dernier. S’est ensuivie la réalisation de la jupe injectée, ainsi que les essais de pompage
qui ont également permis de valider l’étanchéité de la boîte. Dans la foulée, les travaux de terrassement ont donc commencé, afin de respecter un délai partiel de libération.
La centrale de traitement des boues, quant à elle, restera en place, puisqu’elle sera connectée au chantier DSMI qui dispose d’une zone travaux trop contrainte pour accueillir sa propre centrale. Les
conduites devront être tirées sur près de 400 m de longueur, avec un passage aérien pour traverser
une route : un chantier à part entière ! Il restera néanmoins la boîte TBM5 qui nécessitera le retour
des équipes sur le site des Ardoines dès la libération de la zone par la SNCF. La tranchée ouverte du
TSMI poursuit donc ses travaux avec un phasage ultra-séquencé, rythmé par les délais partiels de libération et de prise de possession.
L’hydrofraise a quitté le chantier début janvier. Les panneaux restants étant plus courts, seul un KS
terminera les travaux jusqu’au printemps 2018, avec les équipes de génie civil sur les talons.


L’OUVRAGE SPÉCIAL DSMI OU « 1401P »


L’ouvrage de débranchement DSMI est l’original de la bande :

débranchement du TBM5, tunnelier de plus faible diamètre qui réalisera une boucle jusqu’au site de maintenance des infrastructures. Le site a démarré des travaux de jet-grouting et d’injection des bouchons. Les premiers essais n’étant pas satisfaisants, une campagne de reconnaissance géologique complémentaire a été lancée, et la méthodologie d’étanchement repensée en conséquence. Les travaux de petite perforation sont maintenant sur les rails ; les équipes se préparent pour enchaîner avec les travaux de parois moulées.

 

LA GARE DE CRÉTEIL-L’ÉCHAT


Les travaux de parois moulées sont toujours en cours sur la future gare de Créteil-L’Échat. Une hydrofraise et une benne KS tournent depuis septembre 2017, et ce jusqu’au mois de mars 2018. Les travaux de jupe injectée doivent démarrer début février sur une première
moitié de la boîte, afin de réduire le délai d’exécution et de permettre aux équipes de génie civil d’arriver plus rapidement.


LA GARE DU VERT-DE-MAISONS


La fin de l’année 2017 a vu la validation d’une première moitié des travaux d’injection de la caverne. Après quelque 10 km de forages et 1 420 m3 de coulis injectés, les essais de mesure de perméabilité ont montré des résultats inférieurs à 10-6 m/s, ce qui était l’objectif. En parallèle, les injections du bouchon d’entrée sous les voies SNCF se sont déroulées sans soulèvements significatifs.
Enfin, les installations pour les travaux de parois moulées ont démarré en novembre 2017, pour un premier coup de benne le 15 janvier 2018. L’hydrofraise à gripper est à l’oeuvre avec une
deuxième hydrofraise pour atteindre le rythme de croisière. Les injections attaquent un nouveau chapitre en 2018, puisque les travaux ont commencé dans l’enceinte du square Dufourmantelle avec des contraintes fortes d’enclavement. Les travaux d’installation et de préparation, tous pensés et réalisés avec soin, ont permis un démarrage serein de ce nouveau marathon : ces travaux devraient durer plus d’un an !
Tous les projecteurs sont braqués sur ce chantier qui cumule les
difficultés. Toutes les équipes (chantier, direction technique, bureau d’études et matériel) sont à pied d’oeuvre avec la mise en place et le décoffrage de joints CWS à 72 m de profondeur, le capotage de la foreuse DCH147 pour une réduction de 10 dB des nuisances sonores, l’emprise déportée et
réduite.

 

LA GARE DE VITRY-CENTRE OU « VIC »
Vitry-Centre est la dernière gare du Lot T2A. Les travaux des installations générales ont été particulièrement complexes sur ce site en pente, ancien parc municipal
ayant comme voisin la mairie de Vitry-sur-Seine. Au programme, des déblais/remblais, des soutènements, des créations de pistes, de plateformes, avant de démarrer
enfin les travaux spéciaux.
Mi-février 2018, les travaux d’injection des bouchons sont en cours, ainsi que les prétraitements, prérequis aux travaux de parois moulées.
Fin mars, les premiers coups de benne devraient intervenir.
LES OUVRAGES ANNEXES 1404P ET 1402P
Les équipes Horizon sont mobilisées sur les ouvrages annexes depuis début 2018. Il s’agit de puits de
secours et de puits de ventilation. Le 1404P est un ouvrage carré dont les parois moulées seront descendues à 60 m. Des travaux de congélation seront réalisés pour la construction du rameau dans les sables de Beauchamp. Quant au 1402P, c’est un puits circulaire
descendu à 48 m.
Les mises à disposition des parcelles au chantier ont eu lieu le 26 janvier
pour le 1404P et fin février pour le 1402. Les installations générales interviendront très rapidement
pour un démarrage des travaux spéciaux mi-avril avec des travaux de prétraitement, la réalisation
d’une berlinoise et enfin les parois moulées durant l’été 2018.

 

Enora Primault
Adjointe au directeur production travaux spéciaux de Soletanche Bachy

 

LES DIFFÉRENTS INTERVENANTS DU CHANTIER :
• Maître d’ouvrage : Société du Grand Paris
• Maître d’oeuvre : Systra
• MOA : Société du Grand Paris
• Conduite d’opération et AMO : Artemis
(Gpt. Artelia, Arcadis, BG Ing. Conseils)
• MOE infrastructure, gare et OPC : Gpt. Systra /
Ag. Nicolas Michelin & Associés,
• Atelier d’Architecture King Kong, Richez
associés, Valode et Pistre (missions AVP / PRO /
ACT / VISA / EXE / DET / OPC / AOR)


QUELQUES CHIFFRES-CLÉS DE CES
TRAVAUX DE GRANDE AMPLEUR :
Ouvrages : 4 gares ; 3 ouvrages
spéciaux ; 5 ouvrages annexes
Quantités :
• Excavation paroi moulée :
156 000 m3
• Béton paroi moulée : 146 000 m3
• Aciers paroi moulée : 12 000 t
• Forage pour injection : 168 000 ml
• Injection de traitement : 24 000 m3


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré vert
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2021 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web