Partager

International

LES PAROIS CLOUÉES
07/06/2014

LES PAROIS CLOUÉES





Dans le cadre de ses activités de Recherche et
Développement, GTS, société du Groupe NGE, a développé un nouveau procédé de paroi clouée auto drainante, au terme de cinq années de recherche collaborative.

Il s’agissait pour GTS et ses partenaires, l’INSA de Lyon et l’IFSTTAR
(Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux),
de répondre à plusieurs problématiques liées aux parois béton projeté :

 

  • risque de sinistralité lié au défaut de drainage,
  • surconsommation de matière première,
  • dangerosité de son application,
  • bilan carbone défavorable,
  • nuisances pour les riverains.

L’équipe de recherche s’est donc appuyée sur un cahier des charges précis et conforme aux règles et
normes en vigueur. Ce dernier implique l’industrialisation du procédé par utilisation de la préfabrication, la garantie d’un drainage efficace, une meilleure performance en bilan CO2, la possibilité d’une mise en oeuvre en déblai comme en remblai et enfin de meilleures conditions de sécurité lors de sa construction.

 

Un parement cloué en écailles béton

 

Le nouveau procédé de paroi clouée AD/OC se présente sous forme d’écailles de béton préfabriquées
solidaires des ancrages de confortement et assemblées les unes aux autres. D’une taillestandard de 3 m², ces écailles sont dimensionnées selon l’Eurocode 2 et EN206.Ce nouveau procédé est préconisé
dans tous les domaines d’application d’une paroi clouée classiqueen déblai ou en remblai :
confortement de fouille, élargissementbde plateforme routière, reprise de glissement de terrain
amont et aval…
Les problématiques liées aux venues d’eau du terrain naturel ont été solutionnées par l’ajout d’une
couche d’interface entre le parement et le terrain naturel constituée de complexe drainant à forte
capacité drainante.


Mise en oeuvre sur un site expérimental


Ce projet a été mis en oeuvre sur un site expérimental à Rives (38) dans la carrière de Bevenais, afin de tester sa capacité auto drainante et sa résistance. Sur ce site, GTS a construit une paroi clouée selon le nouveau procédé ainsi qu’une paroi clouée en béton projeté.
Les deux murs ont été instrumentés par la société MIRE (groupe NGE) avec plus de 100 mires relevées chaque semaine, ainsi que 70 capteurs d’effort et de pression (INSA de Lyon). Cette instrumentation a permis de suivre leur évolution en situation de sollicitations progressives.
Les résultats ont montré le bon comportement de la paroi à écailles de béton et ont permis de conclure à sa fiabilité et sa résistance.
De plus, ce nouveau procédé permet de réduire de plus de 50% des émissions de CO2 liées aux
sur-consommations de ciment et d’acier qu’implique la technique traditionnelle du béton projeté.
À noter qu’il y a déjà des chantiers qui se préparent dont un en Midi- Pyrénées suite aux fortes inondations à Barèges (réhabilitation de berges en partenariat avec Guintoli pour l’enrochement).


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré vert
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2021 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web