Partager

International

PRAGUE POURSUIT SON ASCENSION AVEC « RUSTONKA DEVELOPMENT »
01/04/2019

PRAGUE POURSUIT SON ASCENSION AVEC « RUSTONKA DEVELOPMENT »


La SR-65 EVO.

Dans le sillage de la forte croissance économique de ces dernières années, le marché de l’immobilier en République tchèque est actuellement l’un des plus prospères d’Europe. La construction de nouveaux bâtiments et l’amélioration des infrastructures ont ouvert la voie à un retour au centre de la capitale de la Bohême pour les entreprises autrefois situées en dehors du pays dans le but de profiter d’un loyer peu élevé.

L’un des projets administratifs majeurs, appelé « Rustonka Development », est situé à Karlín
(ancienne ville indépendante annexée à Prague en 1922), un quartier municipal de Prague bordé par la rivière Vltava, un lieu qui devient très populaire tant pour les entreprises que pour les particuliers.
Ce projet concerne le réaménagement d’une ancienne zone industrielle qui abritait un complexe de production nautique transformé par la suite en complexe ferroviaire et finalement démoli en février 2014, lors de la démolition de la dernière cheminée octogonale.
Le projet Rustonka comprenait la construction de bâtiments administratifs et multifonctionnels couvrant plus de 33 000 m2 de bureaux. Après la construction des trois premiers bâtiments en 2018, l’investisseur J&T Real Estate CZ a commencé les travaux d’excavation des fondations du bâtiment
« Administrativní budova Rohanské nábřeží » en face de la station de métro Invalidovna qui faisait partie de la deuxième phase du projet « Rustonka Development II ».

 

LANCEMENT DU « RUSTONKA DEVELOPMENT II »


Le bâtiment, qui sera construit par l’association signée entre le Geosan Group et la société anonyme Metrostav, comprendra 8 étages et abritera le nouveau siège de J&T Banka.
Le chantier s’étend sur une surface totale de 32,5 m x 116,5 m et comprend la conduite de palplanches le long du périmètre du futur bâtiment et la construction de plus de 100 pieux de fondation creusés à 24 m, dont 15 m sont tubés. D’un point de vue géotechnique, le sol du chantier est caractérisé par une première couche de remblai constituée principalement de gravier et de débris provenant de la démolition de structures préexistantes. Ensuite, il y a une couche d’environ 2 ou
3 m d’épaisseur, constituée de sédiments plus jeunes de la rivière Vltava, principalement composés d’argile à faible plasticité et de sable grossier et granuleux, suivis de 8 à 10 m de gravier à gros grains (entre 3 et 8 cm et des pics de 12 cm) mélangés à un sol fin (limon et argile). La lithification de ces sols a conduit à la formation d’une série de couches rocheuses de différentes épaisseurs, principalement composées d’ardoises, de schistes, de siltstones, de marnes et de grès qui s’intercalent transversalement au sol. À partir de 15 m de profondeur, le sol est finalement caractérisé par l’ardoise alors que le niveau de la nappe phréatique est fixé à 6 m environ.

 

COMPLEXITÉ DES SOLS


Les pieux forés ont un diamètre de 900 mm et ont été réalisés à l’aide de la méthode des pieux forés tubés. Les tubes ont été enfoncés directement dans le sol par la tête rotative : c’est la raison pour laquelle les appareils hydrauliques Soilmec SR-60 et SR-65 EVO utilisés dans le projet ont été équipés d’un système de treuillage qui permet de tirer le maximum du déplacement disponible sur le mât, avec pour avantage direct la possibilité de tirer des longs segments de tubes pendant la conduite, et l’opportunité de pouvoir tirer l’ensemble du tube en un seul passage.
La plateforme est arrivée sur le chantier dans sa configuration de transport spéciale avec une Kelly bar et, seulement 30 min se sont écoulées entre l’arrivée du camion sur le chantier et le début des premiers travaux d’excavation. La production moyenne du site a été bonne, avec 2 pieux par jour et par quart de 8 heures de travail dans un sol composé d’argiles compactes avec la présence de couches très compactes entrecoupées de gravier et de blocs. L’ergonomie de la plateforme a été particulièrement appréciée et garantie par la cabine spacieuse avec porte coulissante, son faible niveau sonore (105 db), la stabilité pendant les phases de conduite et d’extraction du tube et les différentes solutions technologiques installées, du retour automatique au centre du trou au démarrage et système lent du moteur diesel capable de réduire la consommation et les émissions. Avec son poids total de 65 t, la nouvelle foreuse Soilmec a été conçue pour offrir un montage facile et une installation rapide sur site, puisqu’elle peut être transportée complète avec une Kelly bar télescopique montée directement sur le mât. Elle est propulsée par un moteur diesel Cummins QSL9, capable de fournir une puissance de 261 kW et qui peut être réglé pour offrir une puissance excédentaire allant jusqu’à 283 kW, permettant ainsi à l’opérateur de forage de faire face facilement aux situations les plus exigeantes.

 

UTILISATION DES SOILMEC SR-60 ET SR-65 EVO


Un soin particulier a été apporté à la conception du plateau rotatif et du système de foule disponible en version cylindre et treuil. La conception de la tête rotative est plate, compacte et légère, avec un couple maximum de 258,5 kNm ; cette dernière caractéristique permet d’obtenir d’excellents résultats même en présence de roches et de sols très compacts ; en outre, en ce qui concerne le système de décharge des débris, deux systèmes sont disponibles : le système de séparation Soilmec qui, en exploitant l’énergie cinétique d’une très haute vitesse de rotation (jusqu’à 135 tr/min), est sans égal lorsque la tarière et le nouveau système click-click, particulièrement apprécié dans le sol très homogène, est utilisé pour le godet. Le système à vérin à foule, avec sa force d’extraction de
280 kN, est conçu avec un double positionnement sur le mât de forage qui permet d’utiliser toute la course disponible aussi bien lors de l’utilisation d’outils de grand diamètre – travaillant ainsi sous la partie inférieure du mât – que lors de l’utilisation de tubes longs. Comme mentionnée plus haut, la plateforme peut être équipée en option du système de treuil, permettant ainsi une course de plus de 16 m et surtout une force de poussée de 330 kN qui est parfaite pour avoir les pieux directement réalisés par le rotatif.
La conception de la machine est à la fois solide et compacte, avec un rayon de queue de seulement
3 750 mm, ce qui rend le SR-65 EVO apte à être équipé de Kelly bars télescopiques de 16,5 m de longueur pour percer jusqu’à une profondeur de 77,9 m en utilisant les Kelly bars avec friction et à 62,5 m en utilisant les barres mécaniques à blocage. La tarière à commande continue permet l’installation d’une batterie de 18 m de longueur, à l’exception de la pointe, qui, avec une rallonge de 7 m de manchon, peut percer des pieux jusqu’à 25,9 m de profondeur au maximum.

 

Aude Moutarlier, en collaboration avec Soilmec


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré rouge
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

6000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 500

 

 

PARTICIPANTS

3000

 

 

 

© 2016-2022 Solscope