Géophysique

VOIR L'INVISIBLE... - <p>Remblais sous fondations.</p>
01/06/2018

VOIR L'INVISIBLE...


Cartographie de remblais de briquespar méthode magnétique drapéesur un modèle numérique 3D. 2 hacartographiés en 1 journée.
D’un terrain a priori vierge à la révélation de la présence de munitions, tranchées, trous d’obus, câbles en cuivre, en passantpar la cartographie des calcaires et des marnes.

Les comparaisons sont bien souvent parlantes. Certains disent que les sondages sont à la géotechnique ce que le scalpel est à la médecine. On peut aujourd’hui dire que la géophysique est à la géotechnique ce que l’imagerie médicale est à la médecine. Difficile de s’en passer.

En exploration pétrolière, les forages représentent 60 % des investissements ; et 15 % du budget
est consacré à la géophysique. L’identification des zones cibles se fait systématiquement sur la base des données géophysiques acquises en amont de tout projet. C’est seulement ensuite que viennent les premiers forages permettant de caractériser le gisement.
En aménagement, la géophysique a fait de grandes avancées. Ses apports et bénéfices n’ont plus
à faire leurs preuves. La période d’essai est validée, il est temps d’embaucher.
La maîtrise des aléas géotechniques et la mesure des risques sols sont des enjeux importants.
Depuis près de 20 ans maintenant, Geocarta parcourt l’Europe, l’Afrique et plus récemment l’Amérique pour cartographier les terrains où les engins de chantier sont invités. Sur près d’une cinquantaine
de chantiers d’aménagements par an, la moitié sont encore des demandes en urgence après la
découverte fortuite de structures enfouies, de remblais, de cavités ou d’engins de guerre. Dans ces
cas, la prise de conscience arrive encore un peu tard, avec des coûts importants liés aux retards et
aux arrêts de chantier.
A combien chiffrez-vous les pertes d’une journée de chantier suite à la découverte d’une cavité, d’un
remblai, de réseaux, de munitions de guerre ? A combien estimez- vous l’économie faite si vous aviez dans les mains une carte du sous-sol vous indiquant où se trouve les réseaux, les dalles, les munitions
potentielles ?
Une intervention en amont aurait permis d’économiser du temps et de l’argent.
Comme en médecine où la radio aux rayons X, l’IRM, l’échographie ou encore le scanner rendent visibles des détails, l’innovation fait son chemin en géophysique. Les méthodes électriques, magnétiques ou électromagnétiques sont régulièrement déployées pour cartographier le proche sous-sol à très haute résolution. Encombrements, réseaux, dalles, cuves, cavités, remblais, vestiges archéologiques, munitions de guerre, sols, failles, diaclases, dolines tout y passe ou presque.
Au-delà des aléas, c’est une réelle vision de l’invisible qui devient possible ! Encore faut-il que la ou les
méthodes soient correctement choisies et employées.
Geocarta est une entreprise de géophysique qui développe depuis plus de 10 ans ses propres
technologies et méthodes.
L’expertise réside dans la conception, le développement et l’optimisation d’instruments, dans le choix
de méthodes adaptées, parfois complémentaires, et la capacité à cartographier plusieurs dizaines
d’hectares en une seule journée. Le tout avec une vision haute résolution inégalée.

 

POURQUOI METTRE EN OEUVRE PLUSIEURS MÉTHODES SUR UN MÊME SITE ?

 

Il s’agit de mettre toutes les chances de son côté pour pouvoir cartographier un site qui pourrait être
compliqué. L’imagerie s’obtient la plupart du temps par contraste entre l’encaissant et l’encaissé.

L’encaissant peut être un sol résistant qui se révélera impénétrable pour l’électromagnétique. Ou bien
des éléments métalliques sans intérêt, tels que des débris ou mâchefers, pourraient faire écran aux
technologies magnétiques et électromagnétiques alors que l’électrique y est insensible.
En fédérant les moyens d’investigation, il est possible de mettre en oeuvre plusieurs technologies sans
multiplier pour autant ni les coûts ni les délais. Les informations sont recueillies en une fois quand le
terrain le permet.
Ainsi, la mise en oeuvre de différentes méthodes sur un même terrain fournit des informations complémentaires sur l’encombrement ou, à l’inverse, apporte la preuve d’absence de structures ou
d’éléments anthropiques, car non vus par plusieurs méthodes.
Ainsi, la mise en oeuvre d’une technologie géophysique supplémentaire a toujours apporté des éléments dans l’intérêt de l’aménageur.
Mais que faire une fois les cartes et interprétation en main ?
Pour faciliter la lecture des données obtenues, Geocarta a développé une plateforme numérique
permettant la lecture, la gestion et le téléchargement des données.
Toutes les données sont géoréférencées et disponibles aux formats standards CAO/DAO/SIG (dxf, kmz, shp). L’aménageur, le géotechnicien ou l’architecte n’ont plus qu’à afficher les données sur le plan pour optimiser la suite des travaux.
La tâche n’est pas aisée. Convaincre que la géophysique est un outil magnifique et une aide précieuse à la plupart de vos décisions fait partie de la mission de Geocarta. Heureusement, les cartes sont bien parlantes, et c’est notre coeur de métier.

 

Valentin Clément
Ingénieur géophysicien Geocarta

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré vert
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2020 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web