Partager

Normalisation/ réglementation

NOUVELLE VERSION DU GUIDE « LES PIEUX FORÉS - RECUEIL DES RÈGLES DE L'ART » - <p>Copyright : DR</p>
30/11/2023

NOUVELLE VERSION DU GUIDE « LES PIEUX FORÉS - RECUEIL DES RÈGLES DE L'ART »


Exemples de phasages pour la réalisation des pieux forés.
Les différents intervenants d’un marché de pieux forés dansle cas général.
Circulationparasitaire dansle béton encorefrais due à unphénomèned’artésianisme.
Propagation de l’onde sonique dans la section d’un pieu :informations fournies par le temps et par l’amplitude.
Coupe schématique de la base d’un pieu (réalisation d’uncarottage pour observer le contact pointe/sol).

L’ouvrage intitulé « Les pieux forés – Recueil de règles de l’art », publié en 1978, réalisé et diffusé par le LCPC* et le Setra**, dépendant du ministère des Transports (Direction générale des transports intérieurs – Direction des routes et de la circulation routière), présente l’état des connaissances concernant les pieux forés.

Cet ouvrage détaille tous les aspects liés à l’exécution des pieux, à leur contrôle, et illustre également des cas de pathologies afin d’en tirer les enseignements pour en éviter de nouvelles. Il est particulièrement utile pour les maîtres d’ouvrage, les maîtres d’oeuvre, les bureaux d’ingénierie géotechnique et les entreprises.
Depuis la publication de cet ouvrage en 1978, des avancées significatives ont été faites aussi bien dans la connaissance du comportement des fondations profondes que dans leur exécution avec
des matériels utilisant des procédés innovants.
Les référentiels techniques concernant les fondations profondes ont également évolué ; DTU 13.2, Fascicule 68 du CCTG, norme d’exécution européenne NF EN 1536 ainsi que les codes de dimensionnement (Eurocode 7 et les normes d’application nationales).

La mise à jour de l’ouvrage « Les pieux forés – Recueil des règles de l’art » s’imposait donc.
Cette mise à jour a été pilotée par le Cerema***, et de nombreux acteurs à l’acte de construire ont été consultés (maîtres d’ouvrage, maîtres d’oeuvre, bureaux d’ingénierie géotechnique, entreprises spécialisées, bureaux de contrôle).
La structure du nouvel ouvrage, qui sortira sous l’appellation : « Guide pieux forés pour les ouvrages d’art et le bâtiment – Guide de réalisation », est similaire à celle du guide de 1978, mais avec une approche plus pédagogique et accessible, quels que soient les prérequis du lecteur. Il se présente sous forme de plusieurs fascicules.
Fascicule 1 : fascicule général et introductif qui présente les différents phasages de réalisation des pieux forés et des critères de choix des techniques. Ce dernier volet est une réelle nouveauté.
Fascicule 2 : ce fascicule traite de la préparation du marché de travaux et du déroulement du chantier sur le plan technique et administratif. Les points nouveaux concernent, entre autres, la sécurité et le
respect de l’environnement.
Fascicule 3 : ce fascicule aborde l’exécution du forage et la tenue des parois de forage à l’aide de fluides stabilisateurs ou de tubes.
La partie concernant les fluides stabilisateurs a été fortement étoffée, y compris l’usage des fluides à base de polymères.
La technique de la tarière creuse simple et double rotation, à peine citée dans la version de 1978, mais aujourd’hui fort utilisée, est détaillée dans ce fascicule.
À titre indicatif, des tableaux synthétiques présentent en fonction de la nature des terrains, l’adéquation des outils de forage, des dents et molettes, et des méthodes pour assurer la tenue
des parois. On y aborde aussi les contrôles réalisés au démarrage du chantier et lors de l’exécution. Ce fascicule se termine avec quelques exemples de choix de techniques de réalisation de pieux, argumentés dans des configurations simplifiées.

Fascicule 4 : ce fascicule est destiné à présenter les opérations préalables au bétonnage et à sa réalisation qui sont des étapes essentielles pour garantir l’intégrité des pieux.
Cette nouvelle édition est, entre autres, plus détaillée sur les conditions de bétonnage lorsqu’un fluide stabilisateur est utilisé.
Elle présente également les points sensibles de cette étape de réalisation, comme par exemple, le curage, les surconsommations de béton et les précautions à respecter pour réaliser le recépage.
Fascicule 5 : ce fascicule est tourné vers les armatures des pieux et la mise en oeuvre des cages d’armature ou de profilés, en abordant aussi les aspects de transport, manutention et stockage.
Des informations sont fournies pour l’utilisation d’armatures en fibre de verre.
Fascicule 6 : le choix et l’opportunité des contrôles des pieux finis et le détail des méthodes non destructives (sonique par transparence, réflexion et impédance, gammamétriques et sismique parallèle), des méthodes destructives (sondages carottés pouvant être accompagnés d’inspection caméra…) et des essais de chargement sont détaillés dans ce fascicule.
La nouvelle édition est plus explicite sur le principe et la description de l’ensemble des techniques de contrôle et spécialement sur les informations pouvant être obtenues.
Fascicule 7 : ce dernier fascicule aborde quelques défauts pouvant affecter les pieux avec leurs causes potentielles, leur nature, leur gravité, ainsi que l’opportunité des réparations.
La nouveauté est soulignée par l’illustration de solutions de réparation des pieux forés. 7 fiches synthétiques illustrent des cas de défauts, de contrôle et de réparation.


Sabrina Perlo
Cerema
Luis Carpinteiro
Ginger CEBTP
*LCPC : Laboratoire central des ponts et chaussées
**Setra : Service d'études sur les transports, les routes et leurs aménagements (anciennement Service d'études technique, des routes et autoroutes)
*** Cerema : Centre d'études et d'expertise sur les risques, la mobilité et l'aménagement. Établissement public sous la tutelle du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré marron
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

6000

 

 

EXPOSANTS

190

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 500

 

 

PARTICIPANTS

3000

 

 

 

© 2016-2024 Solscope