France

DÉVIATION DU PAS DE L'OURS : CONFORTEMENT D'AMPLEUR POUR LA CRÉATION D'UNE ROUTE DE MONTAGNE À 1 600 MÈTRES D'ALTITUDE - <p>Vue globale du chantier (zone est) en octobre 2019.</p>
01/12/2019

DÉVIATION DU PAS DE L'OURS : CONFORTEMENT D'AMPLEUR POUR LA CRÉATION D'UNE ROUTE DE MONTAGNE À 1 600 MÈTRES D'ALTITUDE


Le glissement de terrain survenu en avril 2018.

Avancement de la paroi deconfortement 2090 en mai,puis octobre 2019.
Forage en rétro à l’aide d’un atelierpelle-glissière.

En avril 2018, un glissement de terrain de grande ampleur a emporté 15 kilomètres de la route départementale 947, en rive droite du Guil au lieu-dit du « pas de l’Ours » sur la commune d’Aiguilles. Le conseil départemental des Hautes-Alpes a alors lancé un appel d’offres pour la création d’une voie nouvelle de 2,2 kilomètres, en rive gauche de la rivière. Les travaux ont été confiés au groupement d’entreprises mené par Guintoli (mandataire), avec NGE Fondations (toutes deux filiales du groupe NGE), Allamanno, Charles-Queyras, Bucci, Stabilisation Protection.

Dans le cadre de ce marché, NGE Fondations s’est vu confier la réalisation de 7 300 m² de parois
clouées, sur les 9 200 m² que comprend le projet dans son ensemble.
Les 7 300 m² de parois clouées sont répartis sur 3 ouvrages.
De nombreuses contraintes sont le quotidien des équipes pilotées par Sylvain Petey, ingénieur travaux
NGE Fondations, sur l’opération depuis l’été 2018 :

  • en effet, à cette altitude (1 600 m), compte tenu des conditions climatiques, il n’est possible de réaliser des travaux de confortement que 7 à 8 mois par an. Le chantier est donc réalisé sur 3 ans (2018-2019-2020), avec des coupures hivernales de 4 à 5 mois ;
  • même si elle s’avère plus stable que la rive droite, la rive gauche du Guil a été le théâtre de plusieurs glissements de terrain anciens qui rendent les conditions d’exécution des soutènements parfois complexes. Un suivi des mouvements du versant est impératif, afin d’être
    en mesure d’anticiper toute réactivation éventuelle ;
  • la rive gauche du Guil étant la seule praticable pour les usagers qui souhaitent rejoindre le fond de la vallée du Queyras, une route provisoire a été mise en service préalablement à notre marché.Ce tronçon de secours serpente au milieu de la future nouvelle route départementale, et nécessite une attention toute particulière, avec notamment la création d’ouvrages provisoires de protection et de dévoiement de la circulation.

3 années seront donc nécessaires pour la création de ce nouveau tracé. Pour ce faire, NGE Fondations et son partenaire Stabilisation Protection mobilisent des moyens conséquents pour tenir les délais d’exécution. Au plus fort de l’activité, durant le printemps et l’été 2019, les moyens humains et matériels dédiés à la réalisation des parois clouées comprenaient :

  • 50 salariés ;
  • 10 ateliers de forage : les forages sont réalisés à l’aide de la technique du marteau fond de trou ou de tubage à l’avancement. Les ateliers de forages sont constitués de foreuses de gabarit 8 à 15 t, et également un atelier de pelleglissière ;
  • 14 compresseurs 25 m3 – 12 bar ;
  • 4 ateliers d’injection : les ateliers d’injection comprennent des ateliers manuels et également 2 ateliers grosse capacité, automatisés ;
  • 4 ateliers de béton projeté.

Afin de réaliser ce chantier d’exception, une synergie de moyens humains a été opérée par NGE
Fondations entre les agences de Lyon et Nice, sous le pilotage de Sylvain Petey, assisté d’Antoine
Albin, conducteur de travaux, Éric Gilet, Mohammed Kacem, et Marcelin Morel, chefs de chantier.
La cohésion de cette équipe, spécifiquement constituée pour ce projet, permet de faire face aux
conséquentes quantités à réaliser dans un laps de temps relativement restreint :

  • 9 200 m² de parois clouées définitives, avec des parements en béton projeté, d’épaisseur 20 à
    35 cm selon les ouvrages ;
  • 55 100 ml (mètres linéaires) d’ancrages (forage ∅ 110 mm et barres de 32 à 50 mm) ;
  • 6 400 ml de drains subhorizontaux.

Sur ce chantier, un ouvrage se démarque par sa complexité et sa taille : la paroi clouée 2090.
De 27 m de hauteur (en 2 bermes) à son maximum, 5 300 m² de béton projeté et 36 700 m de forage ont été nécessaires pour réaliser cette seule paroi. Cet ouvrage a débuté dès l’automne 2018 et sera achevé en fin de projet. Il est le fil rouge des travaux.

 

Pierre Laumain
Directeur d’agence Confortement-Injection de Lyon
NGE Fondations

Partager

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2020 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web