Partager

France

RENFORCEMENT D'UN QUAI SOUMIS À DES RISQUES D'EFFONDREMENT À ROUEN
01/04/2016

RENFORCEMENT D'UN QUAI SOUMIS À DES RISQUES D'EFFONDREMENT À ROUEN


Forage : ajout d’un tube de micropieux.
Lancé en avril 2015, le chantier derénovation a commencé par unereconstruction des fondations surmicropieux, suivie de travaux deterrassement au niveau duterre-plein du quai et d’unesuperstructure en béton armé.
Détail de la foreuse installée sur la plateforme suspendue

La ville de Rouen vient d’effectuer des travaux de renforcement au pied du pont Flaubert, le terre-plein du quai de la presqu’île Rollet s’étant effondré il y a quatre ans. Soletanche Bachy France, en charge de ces travaux, a mis en oeuvre une solution originale avec une plateforme de forage suspendue à une grue. Des travaux pour le Grand Port Maritime de Rouen qui se sont achevés le 22 janvier 2016.

Au pied du pont Flaubert, à Rouen, le terre-plein du quai de la presqu’île Rollet s’était, en effet, effondré en août 2012. Le maître d’ouvrage, Grand Port Maritime de Rouen, et dans le cadre du projet de l’éco-quartier Flaubert, a souhaité faire entreprendre les travaux de renforcement de ce quai sur une longueur de 200 mètres. Le marché a alors été remporté début 2015 en solution variante par le groupement Soletanche Bachy France (mandataire) / Bouygues TP Région France.
Le quai de la presqu’île Rollet a été construit en 1889. Côté Seine, une structure en maçonnerie repose sur un platelage bois porté par des pieux battus en bois. Côté terre, le platelage bois porté est
recouvert de remblais constituant le terre-plein. Mais suite à l’effondrement de 2012, intervenu sur une longueur de 35 mètres, des inspections par plongeurs ont été menées. L’expertise a montré un pourrissement continu des platelages et des pieux bois supportant l’arrière du quai.

 

Solution technique

La solution de renforcement retenue a consisté en une structure en béton armé appuyée sur micropieux, ceux-ci étant scellés à l’avant dans les maçonneries du quai. Des travaux d’évacuation

des remblais anciens situés sur le platelage du terre-plein ont permis de supprimer les risques de fuite de matériaux en Seine. Ces travaux ont été complétés par la régénération des maçonneries du quai, afin d’homogénéiser et de rigidifier le massif du quai. Cette opération permettra de reporter son poids
propre sur les micropieux avant, en cas de défaillance des pieux bois.
La solution méthodologique conçue et suivie par Soletanche Bachy France s’est concentrée sur la sécurité des intervenants. Une bande de 12 mètres depuis le bord à quai a été interdite à la circulation sur l’ensemble du linéaire de la zone de travaux. Pour travailler au-dessus de cette bande, une
plateforme suspendue sur grue a été développée par les équipes de Soletanche Bachy France. Elle
porte une glissière de forage qui réalise des micropieux inclinés. Cet équipement a permis au personnel et aux matériels d’évoluer en toute sécurité en s’affranchissant la structure existante déficiente.
De plus, la stabilité du massif maçonné sur pilotis était particulièrement précaire et sensible aux
vibrations occasionnées par les travaux. C’est pourquoi Soletanche Bachy France a mis en oeuvre le procédé de forage innovant Hi’Drill qui a limité les vibrations subies par l’ouvrage. Et, compte tenu des risques analysés pour les personnels et l’ouvrage, un suivi des déplacements en temps réel avec définition de valeurs seuils et alerte automatique a été mis en oeuvre pendant les phases de préparation, puis de travaux.

 

Travaux et méthodologies

L’établissement d’un planning détaillé des multiples phases de travaux a été nécessaire afin de limiter et de gérer au maximum les coactivités. Après les investigations (reconnaissances par plongeurs,
essais préalables) et les travaux préparatoires (terrassement, retrait des mobiliers urbains, retrait de maçonnerie), les micropieux arrière ont été effectués courant 2015 avant un démarrage des micropieux en bord à quai au mois d’août. Afin de respecter les délais imposés, les travaux du génie civil ont commencé neuf semaines après le démarrage des micropieux en bord à quai. Ce décalage, associé à un phasage précis des terrassements, a permis d’organiser deux zones de travaux séparées et de ne nuire ni à la production ni à la sécurité des opérateurs. Les injections de régénération ont suivi la fin des travaux de génie civil.

 

Réalisation des micropieux en bord de quai
Les micropieux en bord de quai se sont effectués en plusieurs étapes bien distinctes. Dans un premier
temps, le quai a été préforé en un diamètre de 300 millimètres jusqu’à une profondeur de 7,5 mètres environ avec la méthode Hi’Drill. Un pré-tube enacier, préalablement équipé d’un sac gonflable extérieur, a été positionné dans le pré-forage. Sa pose à une profondeur bien précise a été réalisée à l’aide d’un vibreur manipulé par une grue de manutention. Le sac a ensuite été gonflé, afin de former un bouchon étanche entre le pré-tube acier et la maçonnerie. Après un temps de séchage d’au moins 10 heures, l’espace annulaire entre le pré-tube et le forage a été rempli par un coulis de ciment dosé à
C/E=2. Ce scellement testé en phase préparatoire permet d’assurer la liaison mécanique entre les micropieux et la maçonnerie. Le micropieu type III Hi’Drill autoforé a ensuite été réalisé à l’intérieur du
pré-tube, au moins 24 heures après le scellement du pré-tube.

 

Camille Patureau
Ingénieur travaux Soletanche Bachy France, responsable du projet
Stéphane Galy
Responsable antenne de Normandie


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré marron
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

5000

 

 

EXPOSANTS

153

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 300

 

 

PARTICIPANTS

2600

 

 

 

© 2016-2021 Solscope
Réalisation : Jordel Médias Agence Web