Partager

La donnée à l'ère du numérique ?

CONNECTEUR LIM / SOILCLOUD : EXEMPLE D'UNE INTEROPÉRABILITÉ SYSTÈME PROFITABLE À L'INGÉNIERIE GÉOTECHNIQUE ABO-ERG - <p>Vue du PocketLim 6G.</p>
30/11/2023

CONNECTEUR LIM / SOILCLOUD : EXEMPLE D'UNE INTEROPÉRABILITÉ SYSTÈME PROFITABLE À L'INGÉNIERIE GÉOTECHNIQUE ABO-ERG


© SoilCloud et Lim

La société Lim, spécialisée dans la conception et fabrication de matériel d’acquisition de données in situ (forage,
pressiomètre, lugeon, pénétromètre etc,) ainsi que des applications web associées, et la société SoilCloud, spécialisée dans la transition numérique en géotechnique, collaborent afin de proposer à leurs clients communs une solution de traitement des données, de l’acquisition jusqu’à son exploitation. L’ingénierie géotechnique Abo-Erg consciente des enjeux de la maîtrise de ses données est la première entreprise à profiter de cette collaboration.

ACQUISITION DES DONNÉES PAR ENREGISTREURS NUMÉRIQUES


L’ingénierie géotechnique s’appuie sur l’acquisition de données sur site.
L’acquisition de ces données peut se faire de manière manuelle, mais également par l’utilisation d’enregistreurs numériques. Cette deuxième méthode est recommandée, car elle apporte plusieurs
avantages : soulager l’opérateur d’une saisie manuelle chronophage et compliquée en cas d’intempéries ; améliorer la précision de la mesure ; permettre un pas d’acquisition temporel très court.
En pratique française, les principaux essais enregistrés numériquement sont les essais pressiométriques et les enregistrements de paramètres de forages.
Dans le cas des paramètres de forages, l’enregistrement ne peut se faire que par un enregistreur numérique.
Cependant, pour les essais pressiométriques, l’enregistrement peut se faire de manière manuelle (enregistrement de type A au sens de la norme NF EN Iso 22476-4) ou numériquement (enregistrement de type B ou C selon la norme NF EN Iso22476-4). Un enregistreur est un appareillage électronique composé de capteurs adaptés aux spécifications techniques d’un projet, d’une interface graphique pour le sondeur, d’un stockage des données et d’une connexion 3 G/4 G pour communiquer dans les deux sens (chantier/Cloud et bureau/ chantier).
Une des problématiques liées aux enregistrements numériques de données réside dans la pérennité des fichiers produits par les enregistreurs dans le temps et « l’espace ».
En effet, par une mise à jour logiciel, des formats de fichiers numériques peuvent devenir illisibles et donc inexploitables dans le temps.
De plus, en dehors de « l’espace » du logiciel conçu pour lire ces fichiers, il peut être impossible d’accéder à ces données. Ainsi, la notion d’interopérabilité est fondamentale pour tout système d’acquisition de données. L’interopérabilité est la capacité d’un logiciel ou d’un système, tel qu’un enregistreur, de générer des fichiers normés et lisibles par des logiciels ou systèmes tiers. Le respect de cette contrainte d’interopérabilité est fondamental afin d’assurer la pérennité des données en particulier de nos jours avec la généralisation des projets BIM (Building Information Modeling).

 

LE FICHIER BOR : EXEMPLE D’UN FICHIER INTEROPÉRABLE


La société Lim construit des enregistreurs de données et d’applications logicielles dans le secteur de la géotechnique et de la prospection minière depuis 38 ans. Consciente des enjeux d’interopérabilité,
elle a développé le fichier au format BOR (Borehole Open Recording). La nature de ce fichier est de type binaire compressé adapté au volume important de données issu des enregistreurs de
paramètres de forage. Les fichiers de type XML (texte paramétré) ne sont pas adaptés pour transmettre ces données dans la mesure ou le volume de données
d’un fichier BOR est 10 fois inférieur à son équivalent XML.
Le type de fichier BOR possède une documentation libre et accessible à tous (https://bor-form.at/fr/). Ce mode de fonctionnement en open source permet le chargement des données des enregistreurs Lim sur des applications tierces. « Par l’ouverture en open source de ses fichiers de données la société Lim prouve son attachement à la notion d’interopérabilité et son souhait de s’ancrer dans les pratiques modernes en ingénierie informatique », précise Frédéric Malinet, président de Lim SAS.


L’INTEROPÉRABILITÉ AU SERVICE DE L’INGÉNIERIE


Abo-Erg Géotechnique intervient depuis plus de 40 ans dans des projets géotechniques en réalisant les études d’ingénierie ainsi que les investigations.
Elle exploite une trentaine d’enregistreurs, dont une vingtaine d‘enregistreurs Lim. Dans un souhait de transformation numérique, Abo-Erg a acquis le système SoilCloud, système d’information géographique (SIG) permettant la gestion des données géotechniques.
Grâce à la documentation libre des fichiers BOR, les équipes de SoilCloud ont développé les codes informatiques permettant de lire les informations des enregistreurs Lim directement dans
SoilCloud. « Le fait d’intégrer directement les fichiers BOR dans SoilCloud est un vrai plus, car nos ingénieurs ne se préoccupent plus de manipuler les fichiers pour les convertir en format CSV », indique Christophe Rondeau, directeur technique d’Abo-Erg. L’image ci-après présente l’exemple d’un jeu de données identique mais représenté de manière différente : à gauche, selon le modèle du logiciel Geolog v4 de la Lim, et à droite, selon le modèle de la solution SoilCloud.
Seul un jeu de données interopérable permet d’être visualisé sur plusieurs systèmes différents. « Le logiciel doit être considéré comme un support de visualisation de la donnée et non pas comme un prérequis à l’exploitation des données », précise Lucas Janodet, directeur général de société SoilCloud. Au départ du déploiement de SoilCloud au sein d’Abo-Erg, l’importation des
fichiers BOR se faisait manuellement. Bien que les fichiers soient directement lisibles par SoilCloud, cela nécessitait une étape supplémentaire pour les ingénieurs.
Ainsi, les équipes de SoilCloud et Lim ont collaboré pour permettre une importation directe des données depuis l’enregistreur Lim jusqu’à SoilCloud.
Concrètement, le système Lim@mail développé par Lim a été paramétré afin que les données soient envoyées sur une adresse e-mail administrée par SoilCloud. Ensuite, une interface a été spécialement développée pour permettre aux ingénieurs d’Abo-Erg de lire le contenu de cette adresse e-mail
et d’importer directement les données dans SoilCloud. Sur cette interface, l’ingénieur d’Abo-Erg saisit la date de création de ses fichiers ce qui permet de filtrer les données qu’il souhaite importer
dans SoilCloud.
« Pouvoir importer les données de nos enregistreurs directement dans SoilCloud est un réel gain de temps pour nous », confie Christophe Rondeau.


RETOUR D’EXPÉRIENCE AU SEIN D’ABO-ERG


Abo-Erg est la première ingénierie géotechnique à utiliser le système d’interopérabilité entre les enregistreurs Lim et SoilCloud. Sur une durée de 6 mois, entre février et juillet 2023, ce sont
environ 1 000 enregistrements de paramètres et 2 200 enregistrements d’essais pressiométriques qui ont bénéficié du connecteur Lim / SoilCloud.
Avant la mise en place du connecteur, chaque fichier devait être individuellement enregistré sur l’ordinateur de l’ingénieur, puis rechargé pour être dépouillé. En supposant que cette opération
prenne environ 30 secondes, cela représente, sur 6 mois environ, 25 heures économisées, soit 50 heures par an. Convaincue du bénéfice apporté, Abo-Erg a entrepris, avec ses autres fournisseurs d’enregistreurs, le développement de connecteurs pour que l’ensemble de ces données chantiers soient interopérable avec SoilCloud. « Au-delà du temps gagné, ce qui est important, c’est que la réflexion de l’ingénieur ne soit plus polluée par ces tâches répétitives et sans valeur ajoutée », insiste
Christophe Rondeau. « Ce qui permet de nous consacrer plus longuement sur notre métier d’ingénieur et proposer des solutions optimales et de meilleure qualité à nos clients » conclut-il.


Lucas Janodet Directeur général SoilCloud
Frédéric Malinet, président Lim SAS
Christophe Rondeau Directeur technique Abo-Erg


LAISSER UN COMMENTAIRE


Veuillez cliquer sur le carré bleu
Cette vérification a pour but
de bloquer les robots diffuseurs de spam.

Les champs marqués d'une * sont obligatoires


Conformément à la loi « RGPD », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : cuvillier@rpi.fr

GÉOTECHNIQUE                   FORAGE                   FONDATIONS                   FORAGE D'EAU                   ESSAIS

 

 

 

M² EXPOSITION INTÉRIEURE

6000

 

 

EXPOSANTS

190

 

 

M² EXPOSITION EXTÉRIEURE

1 500

 

 

PARTICIPANTS

3000

 

 

 

© 2016-2024 Solscope